L’incontinence, l’atrophie vaginale et les descentes d’organes : est-ce inévitable pour nous mesdames?

Conférence Zoom

25 mars 2021 à 13 h 30


Plus de 50 % des femmes de 65 ans et plus souffriraient d’incontinence urinaire, de prolapsus ou d’atrophie vaginale. Pourtant, la situation peut souvent être améliorée sans chirurgie ou médications. Cette conférence vous informera sur les signes et symptômes précurseurs de ces problématiques. Elle vous proposera également des exercices et des conseils à adopter dans votre vie quotidienne pour aider à les prévenir ou les traiter.

  • Conférence en ligne payante avec inscription requise
  • Durée de 120 minutes
  • Cette conférence est présentée en collaboration avec Les Belles Soirées de l’Université de Montréal
  • Cliquez-ici pour acheter vos billets à l’avance (à venir)
Dre Chantale Dumoulin

Dre Chantale Dumoulin

Ph. D., Pht., professeure titulaire à l’École de réadaptation de la faculté de médecine de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en santé urogynécologique et vieillissement, chercheuse et directrice de laboratoire au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (CRIUGM)


Dre Dumoulin est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en santé urogynécologique et vieillissement, et s’intéresse à la santé des femmes âgées au CRIUGM. Ses études portent principalement sur l’incontinence urinaire, la nycturie et au syndrome génito-urinaire de la ménopause. Plus spécifiquement, elle étudie le vieillissement du système urogynécologique féminin afin de mieux comprendre la physiopathologie de l’incontinence urinaire, de la nycturie et du syndrôme génito-urinaire de la ménopause chez la femme âgée. Elle se préoccupe de la prévention ainsi que du traitement de ces problématiques, en plus de tenter d’identifier les femmes qui sont davantage susceptibles de tirer profit des traitements conservateurs comme la réadaptation des muscles du plancher pelvien. De plus, elle effectue des revues systématiques et contribue aux 4 ans à l’élaboration du guide de pratique clinique de l’International Consultation on Incontinence en dirigeant son chapitre sur les traitements conservateurs. Son expertise méthodologique inclus le développement et l’évaluation psychométrique d’outils de mesures, l’évaluation de traitement de réadaptation à l’aide d’essais clinique randomisés, de règles de prédiction et de méta-analyses. Au-delà de ses travaux scientifiques, elle fait régulièrement des conférences publiques et publie des livres et des DVDs pour le grand public.